surprenant


surprenant

surprenant, ante [ syrprənɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1644; de surprendre
1Qui surprend (6o), étonne. (En arrivant à l'improviste). Apparition surprenante. inattendu, inopiné. (En étant autre que ce qu'on attend). L'effet est plus surprenant que douloureux. déconcertant, étonnant, saisissant. Nouvelle surprenante. Une histoire surprenante. Ça, c'est surprenant. bizarre.
2Remarquable, étonnant (hyperb.). « Ses progrès en musique ont été surprenants » (A. Gide). frappant. Son esprit « donnait une vie surprenante à tout ce qu'elle racontait » (Renan). Il n'est pas surprenant qu'il ait échoué.

surprenant, surprenante adjectif Qui étonne, surprend par son caractère imprévu, inattendu : Son échec est surprenant. Qui est remarquable, exceptionnel : Vous verrez, c'est un orateur surprenant.surprenant, surprenante (synonymes) adjectif Qui étonne, surprend par son caractère imprévu, inattendu
Synonymes :
- déconcertant
- étonnant
- étrange
- imprévu
Contraires :
- prévu
Qui est remarquable, exceptionnel
Synonymes :
- inouï
- renversant (familier)
- stupéfiant
Contraires :

surprenant, ante
adj.
d1./d Qui surprend, qui étonne. Il a changé de façon surprenante.
d2./d étonnant par son importance, remarquable. Les résultats ont été surprenants.

⇒SURPRENANT, -ANTE, part. prés. et adj.
I. — Part. prés. de surprendre.
II. — Adj. Qui surprend, qui saisit par son caractère soudain, inattendu ou inopiné. Synon. étonnant, inattendu, saisissant. Effet surprenant; beauté, nouvelle surprenante. J'ai trouvé en Espagne, dans les groupements que j'ai vus, une surprenante ferveur pour la poésie. Je me demande s'il y a au monde un endroit où elle est actuellement plus dévotement aimée (VALÉRY, Entret. avec F. Lefèvre, 1926, p. 97). Il traverse la pièce en se dandinant comme une frégate. De dos, son aspect est surprenant, car il est assez court, et ces cheveux qui tombent jusqu'au-dessous du col de son veston font un effet inexprimable (GREEN, Journal, 1946, p. 19).
Surprenant de + subst. (désignant l'agent de cette surprise). (Portrait) surprenant de vérité. Ses traits étaient surprenants de calme, de gravité (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 465).
P. hyperb. Qui étonne par son intensité, sa force, son importance. Synon. épatant, étourdissant, inconcevable, incroyable, prodigieux, remarquable, renversant. Progrès, résultats surprenants. [Le Brun est un] organisateur surprenant, sachant orchestrer comme personne au monde l'hymne de l'art décoratif à la gloire d'un roi (MAUCLAIR, De Watteau à Whistler, 1905, p. 22).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, littér. L'inattendu, le bizarre, l'étonnant. Ni la nouveauté, ni l'intensité, ni les effets, ni les surprises n'étaient recherchés comme ils le sont aujourd'hui, car le nouveau et le surprenant, ce sont les parties périssables des choses (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 207). Il en est de l'habitude comme de l'émotion: elle représente une altération de toutes nos visées; sans être une classe nouvelle de « cogitata », l'habituel est un aspect de perçu, de l'imaginé, du pensé, etc. opposé au nouveau, au surprenant (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 264).
En partic. Qui saisit par son caractère à la fois inattendu et singulier, peu commun. Synon. bizarre, étrange. Je m'enfonçai bientôt avec une suite de quelques hommes dans ce pays étrange, surprenant, prodigieux. Il faudrait vingt volumes pour raconter ce voyage (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Châli, 1884, p. 445). La lumière oblique le montre [Pierre] sans graisse, la peau sur les méplats, bien fendu de gueule, bien avantagé en nez, et de très beaux yeux bleu clair surprenants sous des cheveux d'un noir tsigane (MORAND, Homme pressé, 1941, p. 69).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.:1 164. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 732, b) 1 476; XXe s.: a) 2 261, b) 2 173. Bbg. GALL. 1955, p. 47 — QUEM. DDL t. 34.

surprenant, ante [syʀpʀənɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1644; de surprendre.
1 Qui surprend (6.), étonne par son caractère brusque, inattendu, inopiné. || Apparition surprenante. Inattendu, inopiné.L'effet est plus surprenant que douloureux (→ Homéopathique, cit.). Déconcertant, étonnant, saisissant. || Nouvelle surprenante. || Il n'est pas, ce n'est pas surprenant que… (suivi du subj.) : il est normal que… (→ Induction, cit. 7). || Ce serait, il serait bien surprenant que… (→ C'est bien le diable si…).Fam. || Ça c'est surprenant ! (→ C'est nouveau, c'est un peu fort).
2 Qui est objectivement étrange, peu commun. Abracadabrant, bizarre, curieux, drôle, étrange, magique, merveilleux. || Laideur magnifique et surprenante (→ Goguenard, cit. 4). || Une grammaire surprenante (→ Exception, cit. 15).
1 Le monde des lettres, au temps de Louis XIV, est plein de surprenants bohèmes, d'aventuriers qui ont roulé partout et fait tous les métiers.
Jules Lemaître, Impressions de théâtre, Molière, I.
2 Les peintres et les sculpteurs ont de tout temps pris un plaisir extrême à représenter les surprenantes amours de Léda et du cygne.
Émile Henriot, Mythologie légère, p. 102.
3 (1690). Qui étonne par son importance, son intensité (mot hyperbolique). Étonnant; épatant, étourdissant, inconcevable, incroyable, invraisemblable, mirifique, phénoménal, prodigieux, remarquable, super (→ aussi Bœuf, monstre,…). || Des progrès (cit. 15) surprenants. || Avec une facilité (→ Égalité, cit. 1), une justesse et un fini (→ Habileté, cit. 3) surprenants. || Donner une vie surprenante à ce qu'on raconte (→ 1. Peuple, cit. 31).
4 N. m. (Littér.). || Le surprenant : les événements surprenants, l'inattendu; le bizarre.
3 Dans un instant, se dit-il, j'irai vers mon destin. Quel beau mot : l'aventure ! Ce qui doit advenir. Tout le surprenant qui m'attend.
Gide, les Faux-monnayeurs, in Romans, Pl., I, VI, p. 975 (1925).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • surprenant — surprenant, ante (sur pre nan, nan t ) adj. 1°   Qui surprend, qui prend à l improviste. •   Il [Jésus Christ] vient, dit il, comme un voleur, toujours surprenant et impénétrable dans ses démarches, BOSSUET Mar. Thér.. 2°   Qui cause de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • surprenant — Surprenant, [surpren]ante. adj. v. Impreveu, estonnant. Discours surprenant, nouvelle, action surprenante. cette femme a une beauté surprenante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Surprenant — Très répandu au Québec, le nom a aujourd hui pratiquement disparu de France, où on le rencontrait autrefois dans les Yvelines et en Normandie. Difficile de savoir ce qu il a pu vouloir dire. A noter qu au moyen âge le verbe surprendre a eu le… …   Noms de famille

  • SURPRENANT — ANTE. adj. Étonnant, qui cause de la surprise. Discours surprenant. Nouvelle surprenante. Action surprenante. Effet surprenant. Cette femme est d une beauté surprenante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • surprenant — Part. prés. surprendre …   French Morphology and Phonetics

  • SURPRENANT, ANTE — adj. Qui est étonnant, qui cause de la surprise. Discours surprenant. Nouvelle surprenante. Action surprenante. Effet surprenant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Alex Surprenant — Alex Surprenant …   Wikipédia en Français

  • Alex Surprenant — Football player infobox| playername= Alex Surprenant fullname = Alex Surprenant nickname = dateofbirth = birth date and age|1989|9|4 cityofbirth = Saint Alexandre, Quebec countryofbirth = Canada height = height|m=1.77|precision=0 currentclub =… …   Wikipedia

  • surprenante — ● surprenant, surprenante adjectif Qui étonne, surprend par son caractère imprévu, inattendu : Son échec est surprenant. Qui est remarquable, exceptionnel : Vous verrez, c est un orateur surprenant. ● surprenant, surprenante (synonymes) adjectif… …   Encyclopédie Universelle

  • Tour de France 1997 — Le Parcours du Tour de Fra …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.